Apprendre À Parler Aux Beurettes Wech Wech !

tu sais lire ou il faut ke je te parle arabe !!! j'ai pas di ke je me senter libyenne j'ai juste di que algérienne a la base des base durant la colonialisme et aprés eter une insulte est désigner entiers les maghrebin ça veut dire que mem toi si on te voyait dans la rue on pouver de traietr de femme arabe aujourdhui les femme arabe sont les reubeu dirons nous facile a vivre. je comprends pas trop ce que vous faites les femelles.

À Tunis, la manifestation organisée par ADAM mêle tables rondes et interventions artistiques. Sur l'avenue Bourguiba se produit un groupe de Taïfa, musiciens noirs venus du sud du pays. Après la prestation, les militants sont pris à partie par une demi-douzaine de Tunisiens dits blancs”, vous pouvez en savoir plus visiblement offensés : Il n'y a pas de racisme en Tunisie ! Où vois-tu la discrimination ? Vous divisez la Tunisie !”. C'est le déni endémique, que dénoncent inlassablement les antiracistes tunisiens. Dans la cohue, quand Sofiene, arrêtiste et membre d'ADAM, est apostrophé instantanément en métropolitain - Quel est le problème ?” -, il répond en arabe, d'un ton las : C'est ça le problème !”. Il est tunisien et, étant donné qu'il est noir, on s'adresse à lui comme à un étranger.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *